Ils s'engagent
< retour

Stéphanie Cochaud 1

Le 09/05/2021

« Il faut prendre en compte la difficulté de mobilité au sein du domicile dont l’aménagement n’est pas toujours adéquat (présence d’escaliers, couloirs et portes étroits, absence d’ascenseur…) ; la mobilité extérieure d’accès au bâti (manque de stationnement à proximité, de passerelles et de portes automatiques…) ; et, enfin, les services médicaux de proximité. »